Les tentatives de Madame Paillet pour faire entrer du courrier pendant le siège de Paris par Jean-Marc Driguet

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Patrick BEUVAIN dit :

    Bonjour,
    J’ai été très intéressé par votre témoignage à propos des difficultés rencontrées par Mme Paillet pour faire parvenir des nouvelles à son mari à Paris. Je suis moi-même en possession d’un courrier familial de 23 plis de Paris vers la province pendant la quasi totalité du siège. Le mari est à Paris et envoie par ballons montés des nouvelles à son épouse qui a une santé précaire. Sa principale préoccupation est de ne pas recevoir de réponse. Aussi le 27 décembre 1870, il utilise les services de l’agent de la Cie des Courriers à Tours. Je pense que c’est le seul courrier que son épouse ne recevra pas pendant le siège. En effet le courrier n’arrivera à l’adresse indiquée que le 29/12/1873 et réexpédié sa destinatrice le recevra le 1er janvier 1874. J’aimerais en découvrir un peu plus sur la Cie des courriers qui se trouvait à l’Hôtel de l’Univers à Tours. C’était le plus grand hôtel de Tours à l’époque mais c’était aussi la résidence du général prussien Von Hartmann et j’ai quelques soupçons à propos de coup de tampon raturé apposé sur ce pli. Auriez-vous quelques renseignements sur la Cie des courriers à Tours. En tous cas je vous remercie pour votre témoignage et j’espère que nous pourrons échanger nos impressions sur ce sujet.
    Très cordialement

  2. DRIGUET dit :

    Bonjour,
    Je suis ravi que cela vous ai intéressé. Il ne s’agit, bien évidement, que d’une synthèse des écrits de Madame Paillet, dont j’ai mis en avant les difficultés sur le plan postal, malgré ces différentes tentatives, d’acheminer du courrier dans Paris. Il y a beaucoup d’autres choses très intéressantes dans ses lettres, puisqu’elle fait référence à la situation politique et aux évènements troublés de cette période (La bataille d’Orléans, la capitulation de Metz…) Il est même question dans l’un de ses courriers, d’une lettre reçue d’un passager officiel (chargé d’une mission du Gouvernement) sorti de Paris par Ballon, lui donnant des nouvelles de son mari.
    Je serais également intéressé pour échanger avec vous.

    Je vous rappelle mon adresse e-mail : jm.driguet@me.com

    Bien cordialement
    Jean-Marc Driguet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *