La section Ouest

medailleumLa section Ouest a été créée le 2 mars 2013. Elle couvre approximativement les départements des Côtes d’Armor, du Finistère, de l’Ille-et-Vilaine, de la Loire Atlantique, du Maine-et-Loire, de la Mayenne, du Morbihan, de la Sarthe et de la Vendée. Ces neuf départements comptent une centaine de membres de l’Union Marcophile.

Le territoire couvert étant large, il a été décidé que la réunion de la section Ouest serait annuelle et se tiendrait chaque année dans un département différent. Elle se déroule sur une journée entière, débute par un café d’accueil, moment de convivialité qui permet de faire connaissance. Suivent un premier temps de conférences et un repas pris en commun. Le second temps de conférences occupe l’après-midi. En fin de réunion, un temps d’échange est consacré à l’examen de pièces posant question présentées par les présents.
Les deux premières réunions (2 mars 2013 et 22 mars 2014) ont rassemblé une quarantaine de participants dont une bonne moitié de membres de l’Union Marcophile. La réunion de l’année 2015 s’est tenue le 7 mars à Angers, celle de 2016 le 12 mars à Lorient.

 

Les articles de la Section Ouest
10 mai 2024Présentation proposée lors de la réunion de la section régionale de l’Ouest le 23 mars 2024.   [...]
19 avril 2024Présentation proposée lors de la réunion de la section régionale de l’Ouest le 23 mars 2024.   [...]
19 avril 2024Présentation proposée lors de la réunion de la section régionale de l’Ouest le 23 mars 2024.   [...]
31 janvier 2024Une édition variée et passionnante Plus 70 philatélistes et marcophiles s’étaient réunis ce 27 janvier 2024 confirmant ainsi le succès des éditions précédentes et la passion des philatélistes pour cette manifestation conviviale et interactive autour de collections de très grande qualité présentées durant 20 minutes à chaque fois : les relations postales avec le Mexique (Alain Vernot), origami philatélique (Alain Vailly), peut-on collectionner un timbre qui n’existe pas ? (Dominique Hardy), de l’Indochine au Vietnam, une histoire postale mouvementée (Alain Hurpet), les annulations typographiques des journaux hors de France (Didier Galagain), quand La Poste se met à vos ordres : et si on comptait ! (Rodolphe Pleinfossé), l’utilisation des timbres au type Lauré dans le régime international (André Métayer), Les Tattersall’s covers (Emmanuel Even), Collectionner la guerre de 1870-1871 ; chimère inaccessible ou collection réalisable ? (Patrick Walter), un carnet pour Berlin (Bernard Quirin), courriers du Népal pour le Népal, via l’Inde (Bruno Le Peut), utilisations détournées des étiquettes de réexpédition en France (Luc Guillard). Après les exposés, des échanges entre les collectionneurs et le public permettaient d’admirer de plus près les documents et de poser des questions. C’est la recette gagnante proposée par André Métayer et concoctée avec l’aide de toutes les organisations philatéliques rennaises et de son agglomération ainsi qu’avec le soutien du Club Franco-Britannique, de la COLFRA, du Groupement Régional des Associations Philatéliques de Bretagne et de l’Union Marcophile qui était aussi présente. Une tombola avec des ouvrages philatéliques offerts terminait la journée. Tout le monde s’est déjà donné rendez-vous l’année prochaine. Contact : André Métayer   Dans l’immédiat, les passionnés sont invités à se retrouver à la 11e Rencontre des Marcophiles de l’Ouest le Samedi 23 mars 2024 à Nantes (Loire-Atlantique). Maison des Associations du Ranzay, 2 bis rue Hermann Geiger, 44300 Nantes Inscriptions : Luc Guillard [...]
26 mars 2023Le 18 mars 2023 s’est tenue la dixième rencontre des marcophiles du Grand Ouest organisée par l’Association des Anciens Élèves de l’École Communale des Ponts-de-Cé qui a invité les membres de l’Union Marcophile à participer et présenter sous forme de conférences des pièces ou sujets marcophiles divers. 25 participants étaient présents à cette deuxième rencontre : 16 membres de l’UM et 9 membres de diverses associations philatéliques du Grand Ouest. Dans son mot de bienvenue, le Président de l’Amicale Philatélique des Ponts de Cé, Jean-Yves Canevet, remercie les  participants à cette journée dont la présence montre l’intérêt qu’ils portent à ce genre de manifestation. L’organisateur, Luc Guillard remercie Yves Canevet et Jean-Marc Roby pour leur accueil, leur organisation puis présente le programme de la journée axé sur un tour de table des participants pour apprendre à mieux se connaître et cerner les centres d’intérêt de chacun et sur les dix conférences au programme, quatre le matin et six  l’après-midi. La première conférence présentée par Jean-Marc Roby nous propose un superbe ensemble de mentions et marques d’origine des XVIIe et XVIIIe siècle de la province d’Anjou dont la plupart améliorent nettement les premières dates recensées référencées, en particulier une lettre d’Angers en port payé de 1684, une autre en déboursé de 1755. La seconde conférence de Frans Jorissen nous retrace l’histoire des cartes postales des Pays-Bas des années 1870-1880 et présente les différents essais de 1871, les différents modèles, les cartes avec réponse payée et bien sûr les différents tarifs en régime intérieur, colonial et international avec ou sans complément en timbres-poste, avant et après la création de l’UGP et UPU. Nous avons remarqué en particulier une carte envoyée par exprès de 1876.   La troisième conférence de Gilbert Long nous invite au sein des différents services du Corps expéditionnaire Américain en Anjou de 1917 à 1919. Présentation fort agréable, richement illustrée en cartes postales et photos des lieux mis à la disposition du Corps (Angers, Saumur, Cholet, Baugé). Une lettre en particulier portant le killer 18 de Saumur (utilisé peu de temps car cet A.P.O. sera renuméroté 718 pour éviter toute confusion avec les numéros des secteurs postaux français) a retenu notre attention. La quatrième présentation de cette matinée est assurée par Yvon Coquin qui nous présente les différents messages apposés sur le courrier traité par les machines de tri industriel petit format depuis l’ajout d’une d’intelligence artificielle pour la reconnaissance des adresses. Etaient présentées une lettre d’Espagne pour la France comportant la mention bilingue « Défaut d’accès ou adressage », des lettres avec l’adresse rectifiée ou complétée pour faciliter le tri : rue ou boite postale ou case postale précisées et un exemple de pli d’entreprise retourné à l’envoyeur dont l’adresse est inscrite au recto.     Suit un repas bien mérité et convivial « La Cantine de Cé » ouvert spécialement pour nous accueillir. L’après-midi reprend avec « L’utilisation des timbres-poste au type Lauré dans les relations postales entre la France et l’Europe », présentée par André Métayer principalement avant la mise en œuvre de l’UGP, bien illustrée par des cartes des Etats et Empires de cette époque pour expliquer les tarifs et taxes en vigueur. Superbe sélection de pièces avec des affranchissements composés, multiples et des taxes pour des destinations et voies utilisées variées dont certaines fort rares : ballons montés à destination de l’Angleterre et Copenhague, lettres à destination de la Céphalonie en Grèce, de l’Albanie, de Riga dans l’Empire russe, etc. ainsi qu’une lettre de Côme pour la France réaffranchie et réexpédiée à Madrid.  Puis vient une présentation de Gregory Chouteau sur l’entrée de la France dans l’UGP et les conséquences sur les lettres, les cartes postales, les objets à prix réduits, les envois recommandés et les envois en franchise postale à destination de l’étranger de 1876 à 1878. Présentation richement illustrée par des lettres choisies aux tarifs avant et après l’entrée de la France dans l’UGP pour des destinations identiques en Europe, vers les pays d’outre-mer, dans les rayons limitrophes, les colonies françaises et vers les pays encore hors UGP. Sont également illustrés les traitements des lettres non ou insuffisamment affranchies. Dominique Reynaud nous présente les activités de la section Atelier de la Poste en milieu rural de l’Union Marcophile à travers le fichier du relevé des lettres-timbres, de sa composition et fait appel aux volontaires pour l’enrichir pour les départements sans antennes. Puis il nous invite dans le site de l’UM pour nous faire découvrir l’accès à la base de sauvegarde documentaire, son contenu alimenté par les recherches des adhérents de l’UM afin de préserver celles-ci de l’oubli et de la perte pour les marcophiles futurs. Jacques Rotureau nous initie de l’holographie à la 3D en nous définissant les principes techniques de fonctionnement et leurs illustrations dans la philatélie par des cartes postales américaines de 1906 utilisant la technique de l’impression lenticulaire puis l’impression de deux images différentes visibles à tour de rôle par le changement de l’orientation de la carte. En France les timbres-poste Philexfrance 1999, coupe du monde de rugby 2007 et le bloc 150e anniversaire du premier timbre-poste de France illustrent ces technologies et le savoir-faire de l’Imprimerie de Périgueux. Didier Galagain nous propose ensuite des mini-études sous forme d’enquêtes pour expliquer des affranchissements typographiques de journaux : l’utilisation des timbres mobiles à 5c pour journaux et affiches, l’annulation typographique en allemand gothique du timbre mobile à 2c du Journal d’Alsace bilingue, ainsi que l’emploi atypique de chiffres-taxe. Pour terminer les présentations, Luc Guillard nous fait voyager dans les empreintes de la machine préparatoire du courrier Toshiba TSC 1000 de 2015 à 2023 en expliquant le fonctionnement de cette machine, ses règles de gestion et l’évolution des empreintes par l’ajout en 2015 du numéro d’ordre des machines dans une même Plateforme Industrielle du Courrier (PIC) puis l’ajout, suite à des essais en 2021 et 2022 à la PIC de Orvault Nantes de la nature de l’envoi dans les empreintes : EC pour Ecopli, LV pour lettre Verte et PR Prioritaire pour les Lettres Prioritaires et le courrier International. Il termine sa présentation par l’incidence de ces mentions au premier janvier 2023 avec la suppression des envois Lettre Prioritaire et Ecopli et l’apparition du nouveau service Lettre Service Plus. La journée se termine à 16h30 par des échanges d’informations entre les participants.  En guise de conclusion, nous remercions chaleureusement les organisateurs qui ont œuvré au bon déroulement de cette journée : Jean-Yves Canevet et Jean-Marc Roby.   Vue partielle des participants à la dixième rencontre des marcophiles du Grand Ouest. [...]
8 janvier 2023  10e Rencontres marcophiles de l’Ouest   Les Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire), samedi 18 mars 2023  Elle se tiendra aux Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire), si les conditions sanitaires le permettent. Ces 10e rencontres marcophiles, journée de conférences sur l’Histoire postale, sera organisée par l’AAEEC (Association Anciens Élèves École Communale) Philatélie des Ponts-de-Cé présidée par Yves CANEVET qui a invité les membres de l’Union Marcophile à participer et à présenter sous forme de conférences des pièces ou sujets marcophiles divers. Elle sera ouverte également aux marcophiles du Grand Ouest qu’ils soient affiliés ou non à une association philatélique. Cette réunion a pour objet de faire plus ample connaissance, de se documenter et, pour les non membres de découvrir l’AAEEC Philatélie des Ponts-de-Cé et l’Union Marcophile. Lieu de rendez-vous Salle le cloître Saint Maurille, 78 rue du Commandant Bourgeois, 49130 Les Ponts de Cé. Nouvelle salle : Centre Culturel Vincent Malandrin, Salle Emstal 2, Rue Charles de Gaulle, dans le prolongement de la rue Victor Hugo 49130 LES PONTS DE CE Programme prévisionnel – 9 h 30 à 10 h: accueil autour d’un café et de viennoiseries ; – 10 h à 10 h 30 Tour de table, présentation des centres d’intérêt de chacun. – 10 h 30 à 12 h 00 Présentation de sujets divers. A cet effet un vidéo projecteur sera mis à notre disposition par les organisateurs ; – 12 h 00 à 14 h: repas pris en commun à proximité, (La Cantine de Cé à 10 mn en voiture de la salle de réunion, tarif  28 euros, menu unique avec entrée, plat, dessert, vin et café compris) – 14 h à 16 h : reprise des présentations ; – 16 h à 17 h 30 : tentative d’explication de pièces fournies les participants, bourse d’échange et clôture. Renseignements et inscriptions L’inscription préalable auprès de l’organisateur des conférences est indispensable notamment pour prévoir le repas de midi, et vous adresser en temps utile le programme définitif, le plan d’accès et le menu. Elle devra être formulée au plus tard  pour le 15 février 2023. Merci aux contributeurs de se mettre en relation avec l’organisateur des conférences pour définir les modalités et temps d’intervention (maxi 30 minutes sauf accord préalable) au plus tard d’ici fin janvier afin de finaliser le programme. Plus il y aura de contributeurs, plus les présentations seront variées pour le plus grand plaisir des auditeurs. Contact organisateur conférences : Luc GUILLARD (UM 3173) [...]
1 avril 2022Le 19 mars 2022 s’est tenue la neuvième rencontre des marcophiles du Grand Ouest organisée conjointement par l’Union Marcophile et l’Association Philatélique An Orient dans une salle mise gracieusement à notre disposition par les organisateurs lorientais. 22 participants étaient présents à cette deuxième rencontre : 15 membres de l’Union Marcophile, 7 membres de diverses associations philatéliques du Grand Ouest. Dans son mot de bienvenue, le Président d’An Orient, Serge Bourg, remercie les  participants à cette journée dont la présence montre l’intérêt qu’ils portent à ce genre de manifestation. Daniel Robbe, organisateur des précédentes rencontres du Grand Ouest et co-organisateur de notre rencontre remercie également les participants et nous informe qu’il passe le flambeau pour les organisations futures à Luc Guillard. L’organisateur, Luc Guillard remercie Serge Bourg et Alain Iszraelewicz pour leur accueil et mise à disposition de la salle ainsi que Daniel Robbe pour le lancement et l’organisation des précédentes rencontres puis présente le programme de la journée axé sur un tour de table des participants pour apprendre à mieux se connaître et cerner les centres d’intérêt de chacun et sur les neuf conférences au programme, quatre le matin et cinq l’après-midi, conférences qui seront suivies d’une présentation du nouveau site de l’Union Marcophile que sera mis en service vers début juillet 2022. La première conférence présentée par Alain Vernot nous transporte au temps des paquebots à voile puis à vapeur qui assurent les liaisons entre la France et le Mexique de 1827 à 1835 et qui acheminent le courrier échangé entre ces deux nations, avec quelques pièces remarquables. La seconde conférence de Didier Galagain porte, sous forme d’enquête sur les annulations typographiques des journaux avec quelques cas exceptionnels. La troisième conférence de Bruno Le Peut nous invite au Népal durant la période 1907-1911, période charnière en ce qui concerne l’utilisation des timbres-poste et des timbres à date. La quatrième présentation de cette matinée est assurée par Daniel Robbe qui nous présente une belle découverte, à savoir l’association exceptionnelle au bureau de Bordeaux en décembre 1875 de l’oblitération dite Gros Chiffres des timbres-poste et de l’apposition d’un timbre à date modèle 1875 (ou type 18) dont la couronne comporte le nom du département, après plus de quarante de recherches, comme quoi il faut toujours garder espoir.  Suit un repas bien mérité et convivial au « K5 by Paul » ouvert spécialement pour nous accueillir. L’après-midi reprend avec Les Armées de la Révolution dans le Grand Ouest de 1793 à 1807, présentée par Goulven Le Gall avec les différentes marques des Armées utilisées en port dû, port payé et déboursé. Puis viennent deux présentations de Jacques Rotureau sur la télégraphie avec l’explication du fonctionnement du  Bélinogramme ou copie certifiée conforme au bout du fil illustré par un télégramme autographique de Caselli et par  le télégramme autographe de Belin suivie d’une présentation de la dépêche télégraphique recommandée accompagnée par des pièces exceptionnelles dont un échange de correspondance entre Prosper Mérimée et Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III et impératrice des français de janvier 1853 à septembre 1870. Didier Andrivon nous propose ensuite une explication détaillée sur l’emploi  des timbres descriptifs et collecteurs de chargement à indicatif lettre des bureaux de quartier de Paris de 1863 à 1868 dont certaines pièces correspondant aux premières et dernières dates recensées. Luc Guillard nous présente les différentes modifications apportées aux timbres à date, modèles 1838 (recette type 15°) et 1853 (distributions type 23) lors de l’introduction des levées en 1868 et lors du passage des bureaux de distribution en recette au 1er janvier 1874, modifications illustrées par un cas sans doute unique au bureau de Granne dont le même timbre à date a été modifié deux fois. Pour terminer les présentations, Dominique Reynaud nous présente le site de la base documentaire de l’Union Marcophile qui sera mis en service sans doute début juillet 2022 et nous en explique le but et la navigation. La journée se termine à 17h30 par des échanges d’informations entre les participants.  En guise de conclusion, nous remercions chaleureusement les membres de l’amicale An Orient qui ont œuvré au bon déroulement de cette journée : Serge Bourg, Alain Iszraelewicz et Dominique Reynaud – qui est aussi l’auteur des prises de vue de cette rencontre. [...]
15 juin 2020Tout était prêt : la salle, le restaurant, les powerpoints des intervenants, les badges, les achats pour le café d’accueil et les pauses… Certains participants commençaient déjà à extraire de leurs boîtes les pièces susceptibles de faire plaisir à un autre participant dans la cadre de la bourse et puis… patatras. Dès le week-end précédent des 7 et 8 mars, l’inquiétude montait, les organisateurs se concertaient. Que faisons-nous ? Maintient-on cette réunion tant attendue ? Mais si nous la maintenons, les inscrits oseront-ils faire le déplacement ? Et si nous annulions ? mais alors, nous ferions des déçus. Le lundi 9 mars, la décision d’annuler est prise et annoncée à tous les participants. Notre rencontre était une des premières manifestations terrassée par le Covid-19. Ce fut une énorme déception pour les organisateurs, mais lorsque nous avons appris le jour prévu pour notre rencontre que le pays rentrait en confinement, nous avons été soulagé d’avoir pris cette décision Espérons que notre 8e rencontre ne sera plus qu’un mauvais souvenir lorsque nous nous retrouverons pour la 9e rencontre qui sera organisée à Angers en mars prochain par la même équipe du Club Philatélique et Numismatique de l’Anjou notamment son président Michel Pebarthe et Jean Marc Roby qui viennent de confirmer leur accord. On espère tous vous y voir ! [...]