La fin de la Poste Automobile Rurale

L’étude de la marcophilie moderne est trop souvent délaissée à tort par les marcophiles. Tout aussi intéressante que l’étude des marques postales anciennes, et généralement plus facile à collecter, elle mérite pleinement sa place dans les pages des Feuilles Marcophiles et sur notre site.
L’article que nous propose Patrick Barthélémy en est un exemple flagrant. Il met en exergue le devenir des derniers correspondants postaux supprimés et regroupés en 1966 dans le département de la Lozère, et des cachets “éphémères” apparus suite à cette décision départementale (durée de vie cinq mois). Cet exemple n’est pas isolé. En effet, suite à l’uniformisation des timbres à date en 1966, on trouve dans certains départements des correspondants postaux de type A9 avec C.P. dans la couronne, dont l’utilisation fut très courte (1 an – l’année 1967 – sauf rares exceptions). Dans la continuité, on peut rencontrer des cachets de type A9 reprenant dans la couronne le nom de la commune desservie, et si l’on n’est pas spécialiste de l’histoire locale, on peut passer à côté de belles raretés. Rappelons que notre collègue Gérard Cabayé recense les timbres à date A9 de chaque département.

La coordination de l’Atelier.

 

 

Un commentaire sur “La fin de la Poste Automobile Rurale

  1. C’est une période charnière pour la marcophilie :
    – changement de timbre à date,
    – évolution de l’organisation postale,
    – apparition du code postal,
    – regroupement et modification de l’organisation communale.
    Tout concourt à examiner les lettres de cette époque avec attention.

Laisser un commentaire