Émission philatélique et historique : Jacques II de Chabannes de La Palice

timbre JdCPour célébrer le 500e anniversaire de la bataille de Marignan (1515), La Poste française rend hommage à l’un des héros de la bataille : Jacques II de Chabannes (ca 1470-1525). Fils de Geoffroy de Chabannes et de Charlotte de Prie, petit-fils de Jacques Ier de Chabannes qui fut le compagnon de Jeanne d’Arc, il entre à tout juste quinze ans au service du roi de France Charles VIII, du même âge que lui. Très vite, il engage ses premiers faits d’armes durant la Guerre Folle en 1488, à la prise de Naples et à la bataille de Fornoue en 1495. En 1498, La Palice accompagne le nouveau roi Louis XII. Il devient commandant en chef des troupes françaises en Lombardie, puis obtient la prestigieuse charge de Grand maître de France. En 1512, il participe à la victoire de la bataille de Ravenne et est nommé commandant en chef des armées d’Italie.
À l’arrivée au pouvoir de François Ier, La Palice, un temps disgracié, est élevé à la dignité de Maréchal de France. Dans le même temps, il devient l’un des conseillers du roi lors de la bataille de Marignan et conduit une fois de plus le France à la victoire. Ses participations à toutes les batailles d’Italie de son temps ont fait de lui un militaire redoutable et courageux, mais son dernier combat lui coûte la vie, le 24 février 1525, sous les murs de la ville de Pavie.

Le lundi 18 mai 2015, La Poste émet donc un timbre à l’effigie du Seigneur de La Palice – à partir d’une œuvre conservée au musée Condé à Chantilly (Oise) – qui sera imprimé à 1.200.000 exemplaires pour une valeur faciale de 0,76 €. La veille de l’émission nationale, une vente en avant-première sera organisée au château de La Palice (représenté sur le timbre) à Lapalisse (Allier) du vendredi 15 au dimanche 17 mai 2015. Pour la vente en avant-première du timbre, un bureau de poste temporaire sera installé dans un salon du château. Trois artistes ont participé à la création du timbre – imprimé en taille-douce – et du timbre à date Premier jour : la créatrice et dessinatrice Sophie Beaujard, le le graveur Yves Beaujard, et la créatrice du timbre à date Marie-Noëlle Goffin.

_MG_0029L’intérêt de ce timbre-poste, commémoratif pour la bataille de Marignan, est aussi doublement historique. Il réhabilite tout d’abord ce chevalier de la Renaissance, que le grand public connaît l’existence qu’à travers les lapalissades, propos tautologiques, banals et sans intérêt. Car pour rendre hommage au vaillant conseiller de François Ier, les fidèles soldats du Maréchal La Palice composèrent un hymne à sa mémoire : « Hélas ! La Palice est mort / Il est mort devant Pavie / Hélas s’il n’était pas mort / Il ferait encore envie ». Après de nombreuses retranscriptions, la dernière strophe fut déformée et devint « Un quart d’heure avant sa mort, il était encore en vie. ». Une « lapalissade » qui fit passer le maréchal de France à la postérité… .
Par ailleurs, le 29 avril 2015, lorsque le visuel a été dévoilé aux Archives départementales de l’Allier en présence des autorités postales et politiques de la région, le maire de Lapalisse était bien évidemment présent : il s’agissait d’un certain… Jacques de Chabannes, 24e du nom et descendant du chevalier du XVe siècle, qui, naturellement, avait signé auparavant le “BAT” (bon à tirer) du timbre-poste !

Nos remerciements à Arnaud Belzanne, Directeur de la communication, Réseau La Poste Auvergne.

Laisser un commentaire