Compte rendu de la 1ère rencontre des marcophiles d’Île-de-France

Le 18 novembre 2017 s’est tenue la première rencontre des marcophiles de l’Île-de-France organisée conjointement par l’Union Marcophile et l’Association Philatélique et Cartophile de Versailles dans une salle mise gracieusement à notre disposition par la Mairie de Versailles et en présence de de Laurent Albaret, Président de l’Union Marcophile.

32 participants étaient présents à cette première rencontre : 24 membres de l’UM, 7 membres de l’APCV et 1 membre du club philatélique d’Orsay. Parmi ces participants, certains étaient venus de hors des frontières de l’Île-de-France : régions Pays-de-Loire et Normandie.

Dans son allocution de bienvenue, notre Président a évoqué la belle réussite de notre Assemblée Générale qui s’est tenue à Issoire avec un accueil chaleureux, une superbe salle d’exposition jouxtant le centre ville, et une organisation remarquable et bon enfant. Il nous a également confirmé que des candidats s’étaient proposés pour organiser nos assemblées générales jusqu’en 2024. Il remercie les organisateurs de cette première rencontre marcophile en Île-de-France.

Dans mot de bienvenue, le Président de l’APCV, Hervé Barbelin, remercie les organisateurs et les participants à cette journée dont la présence montre l’intérêt qu’ils portent à ce genre de manifestation.

L’organisateur, Luc Guillard prend la parole pour présenter le programme de la journée axé sur un tour de table des participants pour apprendre à mieux se connaître et cerner les centres d’intérêt de chacun et sur les 7 conférences au programme, deux le matin et cinq l’après-midi.

Comme nous sommes à Versailles, la première conférence présentée par Luc Guillard est dédiée à cette ville avec une ballade marcophile de Louis XIV à la IIIe République comportant un grand nombre de pièces historiques expédiées ou reçues par des personnages célèbres tels que, par exemple : Louis Auguste de Bourbon duc de Maine, Henri Jules de Bourbon fils du Grand Condé, le Duc d’Aiguillon et Monsieur de Beaumarchais. La seconde conférence de la matinée porte sur les premiers essais des boîtes mobiles en Gironde, de Dominique Rey, présentation fort instructive qui met en évidence les tâtonnements de l’Administration des Postes à mettre en place un service de transport du courrier par boîtes mobiles.

Suit un repas bien mérité chez Ange, restaurant qui se situe au numéro 6 de la rue Saint Julien à Versailles, alors que l’Hôtel de la poste du Roy au 18e siècle se situait au numéro 2 de la même rue, coïncidence (pas tout à fait) fortuite !

L’après-midi reprend avec le Corps expéditionnaire du Mexique de 1860 à 1867, présentée par Alain Vernot, orateur qui maîtrise parfaitement son sujet et son environnement avec de superbes pièces. Cet exposé est suivi d’une initiation aux articles d’argent par Raymond Sené avec une présentation on ne peut plus personnelle et commentée de manière très vivante pour un sujet de prime abord plutôt austère.

Puis viennent les Marques de la promotion de la recommandation dans le service pneumatique de Paris (1938-1945) par Hervé Barbelin, avec une belle sélection de ces marques dont certaines sur des plis peu ordinaires, et, présenté par Jérôme Bourguignat, la saisie des correspondances par le contrôle postal militaire français en 1914-1919, où l’histoire postale rejoint l’Histoire de France et dont les marques et le traitement sont bien documentés et justifiés par des textes officiels issus des Archives de l’Armée.

La dernière conférence, présentée par Luc Guillard, est consacrée au Timbre à date grand format hexagonal de la recette auxiliaire de Versailles Château E sur lettres et cartes postales illustrant les tarifs postaux de 1949 à 1966, présentation complétée par des informations historiques lorsque les cartes sont illustrées par des parties du domaine royal.

Notre réunion s’est terminée un peu précipitamment à 17 heures, la salle étant réservée pour d’autres conférences ce qui n’a pas laissé de temps pour discuter et échanger comme prévu.

Nous espérons que cette journée a répondu aux attentes des participants et que ce coup d’essai sera prolongé en 2018 par une deuxième journée de rencontres pour laquelle un collègue se portera volontaire pour l’organiser avec le support d’une association locale. Nous lui accordons d’avance notre appui avec l’expérience acquise cette année.

En guise de conclusion, nous remercions chaleureusement les membres de l’APCV qui ont œuvré au bon déroulement de cette journée. Nous nommons :

  • Patrick des Graviers préposé à la technique ;
  • Christian Stefanov préposé à l’accueil café et viennoiseries ;
  • Jean-Bernard Parenti préposé à l’accueil des participants, fut redoutable ‘collecteur de fonds’ pour le repas du midi et photographe attitré.

Un commentaire sur “Compte rendu de la 1ère rencontre des marcophiles d’Île-de-France

Laisser un commentaire